Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Pourquoi partir seule à l'étranger peut réellement changer votre vie ? - PARTIE I -

LA chose à laquelle je pense immédiatement, c'est évidemment la sortie de notre zone de confort 🛩️ ! Vous savez, c'est cet espace entretenu pendant des années de quotidien, où l'on se sent à l'abris de tout, en sécurité. La zone de confort peut être matérielle, relationnelle, professionnelle. C'est le fait de suivre "son petit bonhomme de chemin", sans trop se poser de question.

Vous avez peut être un appartement que vous adorez, un lit confortable et une penderie pleine à craquer si bien que chaque occasion équivaut à une tenue appropriée. Vous avez un frigo bien rempli réglé sur 4°, de l'eau potable comme s'il en pleuvait et de l'eau chaude voire brulante qui sort de votre pommeau de douche. 

Vous travaillez depuis plusieurs années dans la même boite et pour une durée indéterminée, avec un salaire fixe qui tombe tous les mois, que vous dépensez dans des articles qui serviront une fois et finiront au fond d'un placard. Vous comptez vos amis sur les cinq doigts de la main. Avec eux, vous avez pour habitude d'aller bruncher le dimanche matin, de fêter tous vos anniversaires et d'aller au cinéma une fois par semaine. Rituel. 

Lorsque vous décidez de quitter le nid pour partir explorer des terres nouvelles 🌎 et vous plonger dans l'inconnu, vous entrez dans une nouvelle zone, qui est celle de la peur. Vous allez douter (ai-je vraiment pris la bonne décision ?), vous trouver des excuses (je ferai ce voyage pour mes 30 ans !), vous allez laisser l'opinion des autres prendre le dessus (on m'a dit que c'était dangereux de partir là-bas !) et vous allez surement tout remettre en question toutes les cinq minutes. Mais c'est justement en dépassant cette zone de peur que nous apprenons. Nous apprenons sur nous-même, sur les autres, sur notre environnement. Et c'est en apprenant que l'on grandit et et que l'on peut donc réellement s'épanouir. Ainsi, nous développons de nouvelles facultés, qualités, de nouveaux réflexes.

 

 

Dès lors que nous quittons notre zone de confort, nous abandonnons tout ce et ceux qui nous protègent habituellement. Nous sortons de cet état de "sécurité" trop souvent pensé comme acquis. Selon la région du monde choisit, il sera peut être compliqué de trouver de quoi se nourrir. Conditions de conservation des aliments différentes, insalubrité, épices ou papilles gustatives non éduquées à tel ou tel type de mets seront tant d'obstacles à surmonter. L'absence d'eau potable ou d'eau courante et une seule supérette ouverte après 22h à l'autre bout du village non éclairé pourra rendre votre quête d'hydratation parfois chaotique. Notre sommeil peut également être impacté selon le climat et le niveau de confort disponible. Avez-vous déjà tenté de passer une nuit paisible dans une auberge de jeunesse du Nord de la Chine par -23° ❄️, sans isolation et avec une couverture chauffante fonctionnant à mi-temps et sur sa moitié gauche uniquement ? Épique et mémorable ! 

Toutes ces perturbations font que nous modifions peu à peu le niveau du curseur sur l'échelle de nos besoins, pour revenir à l'essentiel. On se reconnecte alors à notre instinct de survie, en augmentant notre niveau de tolérance et d'acceptation. 

Mange, prie, aime, comme l'écrivait Elizabeth Gilbert ! Et oui, l'essentiel est de manger à sa faim, de comptabiliser suffisamment d'heures de sommeil, d'être en bonne santé et d'aller à la rencontre de soi et d'autrui. Dans l'instinct de survie il y a aussi ce désir de l'autre et d'appartenance à un groupe. C'est ainsi que nous allons spontanément à la rencontre d'inconnus, ces mêmes personnes que nous n'auront jamais croisé dans notre quotidien urbain et qui comptent parmi les plus belles rencontres d'une vie ! Enrichissement assuré !  

Panier

Tout le stock disponible est dans le panier

Votre panier est vide.